Kitchari (base de la cuisine aryurvédique)

Kitcheree

Il y a un an, j’ai suivi un cours de cuisine indienne végétarienne aryurvédique avec l’aryurveda Shanti Kumar Kamlesh au centre de yoga Sivananda.

Qu’est-ce que la cuisine aryurvédique ?

La cuisine aryurvédique est issue de l’aryurvéda, médecine indienne traditionnelle et non conventionnelle qui a pour objectif de prévenir les maladies et d’atteindre un équilibre physique et émotionnel notamment grâce à une alimentation adaptée.
« Le régime ayurvédique est établi selon le dosha majoritaire de chacun (Vata, Pitta ou Kapha) et tient compte des rythmes naturels (les 6 saisons indiennes, les différentes heures du jour), eux mêmes sous influence des doshas. Les aliments sont classifiés selon leurs caractéristiques (amer, acide, piquant, sucré, salé et astringent) et leur impact positif ou négatif sur le dosha afin d’être combinés au mieux et assurer ainsi le bien-être de chacun. Ainsi le dosha Vata est plus enclin aux goûts salés, acides et sucrés, Pitta préfère les goûts sucrés, amers, astringents et Kapha les goûts piquant, amer et astringent. » (Source : Wikipédia) Le régime aryurvédique associe des combinaisons d’aliments bénéfiques pour chacun d’entre nous, en fonction de nos caractéristiques propres, qu’elles soient physiques ou émotionnelles. Personnellement je n’ai jamais consulté d’aryurvéda mais ce doit être intéressant de connaître quels sont les aliments à privilégier ou à éviter en fonction de ses petits (ou gros !) maux quotidiens.

Le cours

L’objectif du cours n’était pas de déterminer nos doshas mais d’apprendre à cuisiner un menu équilibrant les 6 goûts. Le repas était constitué d’une soupe de légumes aux épices, d’un kitchari, d’un chutney à la banane, d’épinards et de pommes de terre au garam masala, d’un cholay aux pois chiches, d’un chapati et d’un riz au lait à la cardamone et à la rose. Le tout accompagné d’un thé au gingembre.
Cuisine aryurvédique - La Table Verte
Ce repas végétarien était délicieux mais je n’avais toujours pas essayé de le refaire à la maison. C’est chose faite et c’était malheureusement moins bon, à cause des proportions approximatives communiquées lors du cours ! En attendant de me perfectionner en dosage d’épices indiennes, voici la partie inratable du plat : le kitchari. Il s’agit d’un mélange de riz basmati et de haricots de soja décortiqués (moong dal). Les deux ingrédients étant cuits ensemble, ils composent une bonne base de plat équilibré et digeste rapide à préparer (15 minutes de cuisson). Reste seulement à l’accompagner de légumes. Je vous propose la version la plus simple du kitchari, assaisonnée d’huile de coco, de graines de cumin et de gingembre frais.

Ingrédients

Pour 2 personnes
60g de riz basmati (choisir un riz qui nécessite 15 minutes de cuisson)
40g de moong dal décortiqués
Sel
1/2 CS d’huile de coco
1/2 CC de graines de cumin
1 cm de racine de gingembre
Feuilles de coriandre ou de menthe

Recette :

– Rincer longuement les moong dal.
– Dans une casserole, faire tremper le riz et les moong dal dans de l’eau froide pendant 30 minutes.
– Rincer, égoutter puis porter à ébullition à couvert dans 2 fois leur volume d’eau salée.
– Lorsque l’ébullition commence, baisser le feu et laisser cuire à feu doux pendant 15 minutes. L’eau doit être complètement absorbée.
– Dans une petite casserole, chauffer l’huile de coco. Verser les graines de cumin. Laisser frire jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées.
– Servir le kitchari arrosé d’huile de coco au cumin, de tranches de gingembre frais et de feuilles de coriandre ou de menthe fraiche.
– A accompagner de légumes comme ces épinards et pommes de terre au garam massala.

Rendez-vous sur Hellocoton !

..::.::..