Cuisine « raw » : tartelette aux fruits rouges

Pour moi qui suis vite écœurée par les desserts traditionnels, leur version raw (je devrais dire « cru » mais je trouve que ça fait moins envie !) est parfaite, car ultra-digeste. Ces tartelettes n’en sont pas moins rassasiantes car les oléagineuses, ça cale ! Et pas beaucoup moins caloriques (à vérifier, je ferai le calcul) car l’huile de coco et les oléagineuses sont très caloriques, mais pleines de bonnes choses ! Un bémol quand même pour l’huile de coco, c’est super dans les desserts, c’est très bon pour la peau mais c’est une huile qui contient beaucoup d’acides gras saturés, donc ne pas en abuser.

J’en reviens à mon dessert, une tartelette aux fruits rouges. Dans la cuisine raw, pour obtenir une pâte qui se tienne, il y a deux solutions : soit on la déshydrate (très longtemps) soit on utilise des aliments bruts qui collent (fruits secs) avec des aliments bruts un peu gras (oléagineux). Personnellement, je préfère la version rapide ! On mixe tout et on obtient une pâte en deux temps trois mouvements. Moi je l’aime plutôt sablonneuse et pas trop collante, de la même texture qu’une vraie pâte sablée en somme. On remplit avec une « crème » à base d’oléagineux, de fruits frais ou d’huile (extraite à froid). Et on recouvre de fruits frais.

Avant d’avoir goûté ce genre de dessert, il est difficile de s’imaginer quel goût cela peut avoir. Alors il faut essayer et goûter !

Ingrédients :

Pour 2 tartelettes
Pour la pâte :
70g de noix de macadamia
30g de noix de cajou
2 dattes
Pour la garniture :
60g de noix de cajou
60ml d’huile de coco bio
30ml de sirop d’agave
1/4 de gousse de vanille
2 poignées de fruits rouges

Recette :

– Faire tremper 60g de noix de cajou dans de l’eau pendant deux heures.
– Extraire les graines de la gousse de vanille.
– Égoutter les noix de cajou et les mixer avec l’huile de coco (à température ambiante), le sirop d’agave et les graines de vanille. Réserver.
– Mixer les noix de macadamia et les noix de cajou (non trempées) grossièrement puis ajouter la datte. Mixer jusqu’à ce que le mélange soit sablonneux.
– Foncer deux moules à tartelettes de 9cm de diamètre avec la pâte macadamia-cajou-datte.
– Verser la crème cajou-coco-vanille dans chacun des moules.
– Ajouter les fruits rouge.
– Placer au réfrigérateur pendant une heure. Démouler avant de servir.

Rendez-vous sur Hellocoton !

..::.::..

10 Commentaires

  1. Waouw, jolie petite tartelette crue qui me fait un sacré n’yeux ♥♥♥
    J’ai pas encore mis de noix de macadamia (merci le prix) dans mes préparations, je devrais déjà tester le lait et récupérer la pulpe 🙂
    J’aime j’aime et j’aime ♥♥♥

  2. Julie dit :

    Super ta recette et vraiment tentant! J’ai fait un cours de desserts «raw» il y a quelque temps à Montréal et j’ai vraiment été sous le charme de ces desserts. Il est difficile de s’imaginer comme tu le dis, mais au final c’est vraiment délicieux!

  3. Naolia dit :

    Ta recette donne envie. J’avais fait des brownies crus, c’était vraiment délicieux et non écoeurant. Une question au sujet de l’huile de coco: serait-il possible de la supprimer en mixant les noix avec de l’eau et en ajoutant un gélifiant de type graines de chia ou agar (nécessite un peu de chauffage certe)? La recette serait ainsi moins calorique.

  4. Je fais partie de celles qui n’ont jamais goûté ce genre de desserts. Je suis donc très curieuse d’essayer. en tout cas, ça a l’air délicieux !

  5. 56oceane dit :

    De bien belles tartelettes, avec une pâte des plus originales !
    56oceane

  6. Ayla dit :

    Wouaw, magnifique!

  7. Coralie dit :

    Je suis contente que cette recette vous plaise 🙂
    @VeganPower : les noix de macadamia, je ne les ai pas achetées bio. J’ai une épicerie égyptienne près de chez où j’en ai trouvé à 3,50 les 100g. Cela reste cher mais beaucoup moins qu’en bio…

    @Naolia : si l’on supprime l’huile de coco, on enlève le goût de coco et là je crains que la tartelette devienne un peu fade. Pour qu’elle reste gourmande et cru, je pense qu’on peut la remplacer par du beurre de cacao cru ou alors pourquoi pas un lait végétal fort en goût comme celui à l’amande mélangé à de la gomme xanthane pour qu’il soit plus consistant (technique utilisée par Marie de 100% végétal). La texture sera différente par contre. Sur ma photo la crème paraît liquide car elle n’est pas encore passée au réfrigérateur. L’huile de coco durcit au froid donc on obtient une tartelette bien consistante. Je pense que cela pourrait fonctionner avec les graines de chia mais ce sera moins bon au goût. Si tu essayes, tu me diras ?

  8. Olala c’est sublime, j’adore aussi les desserts crus de ce genre, merci merci !

  9. Coralie dit :

    Je vais en concocter une nouvelle cet après-midi, avec de la betterave et de l’orange. J’espère qu’elle sera réussie 🙂

  10. […] parfumée, il se mange d’une traite ! Pour avoir déjà réalisé ce genre de crème (dans ma tarte crue aux fruits rouges par exemple), je sais que c’est difficile d’obtenir une telle texture. Gâteau au […]

Laisser un commentaire